Dans la collection « Livres »

couverture
Robespierre
Une politique de la philosophie
Parution : 22/02/2013
ISBN : 9782358720410
Format papier : 214 pages (11 x 16,8)
10.00 € + port : 1.00 €

Format numérique
7.99 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 

Accès libre

PDF 
EPUB 

Dans cet essai, paru pour la première fois en 1990, Georges Labica entreprend, à contre-courant des débats de l’époque, de saisir la spécificité de la pensée politique de Robespierre, dont il souligne d’emblée le caractère « inédit ». Une pensée « produite au moment où elle se joue » et marquée par deux exigences : la fidélité aux principes – d’égalité, de démocratie, hérités de Rousseau – et l’attention portée à l’événement.

C’est en philosophe que Georges Labica examine l’intervention de Robespierre, depuis son mandat à la Constituante jusqu’à Thermidor. S’il fut un politique « dans la pleine acception du terme », Robespierre ne fut pourtant pas un homme d’action. C’est par ces discours qu’il a pu, dans les assemblées et aux Jacobins, influer sur le cours des choses. Absent des grandes journées insurrectionnelles, il en a mieux que d’autres, compris les enjeux et la signification. Il a pressenti, sans la résoudre, la contradiction entre le « peuple-nation », sujet abstrait de la souveraineté, et le « peuple-classe », celui des sans-culottes, pour lequel il prend fait et cause. Soucieux d’organiser le gouvernement révolutionnaire, il a anticipé le danger bureaucratique à travers son invocation réitérée de la « vertu républicaine », et de la terreur, sa réciproque. Enfin, son opposition à une déchristianisation brutale et verticale dessine « une véritable ligne de classe » entre un athéisme bourgeois et aristocrate, et le sentiment religieux du peuple…

Nouvelle préface de Thierry Labica

« Robespierre ou l’audace de penser la Révolution : rien ne résume mieux son attitude que la maxime de son /alter ego/, Saint-Just : “Osez ! Ce mot renferme toute la politique de notre Révolution.” […] S’il n’était qu’un message à transmettre de la politique de la philosophie de l’Incorruptible, il s’adresserait aux intellectuels, pour les inviter, contre “la force des choses” et les ordres établis, à risquer, à nouveau, le courage de la pensée. »
Réalisation : William Dodé